Maximum à facturer (MàF)

Lorsque vous consultez un médecin ou que vous achetez des médicaments, votre mutualité rembourse toujours une grande partie des frais. Nous appelons la partie de la facture que vous devez payer vous-même quote-part personnelle ou ticket modérateur.

Dès que vous avez payé un montant maximum du ticket modérateur par an, vous avez atteint le maximum à facturer. À partir de là, votre mutualité vous rembourse certains frais médicaux.

homme âgé avec un puzzle
  • Le Maximum à Facturer (ou MàF), qu'est-ce que c'est ?

    Il s'agit d'un système de protection qui limite les dépenses en soins de santé de votre ménage, des personnes âgées, des pensionnés et des malades chroniques.

    La mutualité rembourse une grande partie des frais médicaux. Toutefois, il y a généralement une partie que vous devez payer vous-même, le ticket modérateur. Les tickets modérateurs sont enregistrés par votre mutualité dans un compteur. Si, en cours d’année, les tickets modérateurs atteignent un montant maximal, votre mutualité rembourse intégralement les tickets modérateurs qui viendraient encore s’ajouter.

  • Quels frais médicaux entrent en ligne de compte dans le système MàF ?

    • la part des frais à votre charge pour la consultation d’un médecin, dentiste, kinésithérapeute, infirmier et autre dispensateur de soins ;
    • la part des frais à votre charge pour les médicaments remboursables et pour les préparations magistrales ;
    • la part des frais à votre charge pour les prestations techniques (opérations, radiographies, analyses de laboratoire, tests techniques, etc.) ;
    • votre intervention personnelle dans le prix de la journée d’hospitalisation dans un hôpital général ou dans un hôpital psychiatrique (jusqu’à 365 jours) ;
    • la part forfaitaire à votre charge pour les médicaments pendant une hospitalisation ;
    • l’alimentation liquide par sonde ou par stomie de jeunes âgés de moins de 19 ans ;
    • le matériel endoscopique et le matériel de viscérosynthèse ;
    • les marges de délivrance pour les implants.
  • Comment et quand recevez-vous votre intervention du MàF ?

    La mutualité tient à jour le compteur de vos frais médicaux. Si vos tickets modérateurs dépassent pour cette année le montant maximal (plafond), la mutualité vous les remboursera automatiquement tous les mois. Vous ne devez donc rien faire vous-même.

    Dès que le plafond est atteint, vous ne devez plus payer de ticket modérateur pour :

    • les préparations magistrales et les médicaments remboursés chez le pharmacien ;
    • vos factures d'hôpital. Lorsque le plafond est dépassé, l'hôpital va directement demander à votre mutualité le remboursement des tickets modérateurs.
      Remarque : vous ne devrez payer que les suppléments qui ne sont pas pris en charge par le système MàF.

     

  • Quels sont les différents types de MàF ?

    Le MàF revenus
    Tout le monde peut en bénéficier. Avec ce type de MàF, le plafond dépend du revenu net imposable de votre ménage.

    Le MàF social
    Certaines catégories sociales entrent en ligne de compte pour le MàF social, comme les bénéficiaires du droit à l’intervention majorée. Dans ce cas, le plafond est fixe et ne dépend pas des revenus.

    Le MàF pour les malades chroniques
    Si vous bénéficiez d’un forfait pour maladie chronique par exemple, votre plafond MàF revenus ou MàF social est diminué de 108,24 euros.

    Le MàF pour les enfants de moins de 19 ans
    Ce type de MàF est une protection supplémentaire pour les enfants de moins de 19 ans.

     

  • Comment la mutualité octroie-t-elle le MàF ?

    Pour que vous puissiez avoir droit au MàF, la mutualité examine les éléments suivants :

    • La composition de votre ménage au 1er janvier de l'année en question. Toutes les personnes domiciliées à la même adresse forment un ménage pour le calcul du Maximum à Facturer.
    • Votre revenu net imposable et celui de votre ménage d’il y a 2 ans.
    • L'existence d'une catégorie sociale au sein du ménage. Dans les grandes lignes, on peut dire que pratiquement tous les bénéficiaires de l’intervention majorée (BIM) en font partie.
    • Les dépenses récurrentes pour vos soins de santé.