Campagne de vaccination contre la COVID-19

La vaccination contre la COVID-19

La campagne de vaccination de base est terminée : toute personne domiciliée en Belgique et âgée de 12 ans ou plus a eu la possibilité de se faire vacciner gratuitement contre le Covid-19. Les personnes immunodéprimées ont reçu une dose supplémentaire et par la suite, chacun a eu la possibilité de recevoir une dose supplémentaire "booster".

Vous vous interrogez encore sur la vaccination ? Surfez sur jemevaccine.be, le site officiel des régions wallonne et bruxelloise au sujet de la vaccination.

dame se fait vacciner

Méfiez vous des mails et sms frauduleux !

  • La vaccination est toujours gratuite. Les courriels et les SMS vous demandant de payer ou de communiquer vos coordonnées bancaires ou de crédit sont faux. Ne leur répondez pas !
  • Les invitations officielles à la vaccination ne sont envoyées que par l'intermédiaire de l'adresse électronique cov19-vaccin@doclr.be ou par un message texte du numéro 8811.
  • Une invitation est toujours envoyée par lettre.
  • Signalez un e-mail ou un SMS suspect à cov19-vaccin@doclr.be
  • Rappel de vaccin à l’automne

    Des études scientifiques indiquent que la poursuite de la vaccination de rappel est nécessaire pour prévenir la propagation de nouveaux variants. Cela s’applique en particulier à certaines catégories de personnes, à savoir les plus de 65 ans, le personnel soignant et les personnes immunodéprimées.

    Les personnes immunodéprimées développent en effet moins d’anticorps que les personnes en bonne santé, même après vaccination. Cette réaction est parfois liée à une affection particulière telle que des troubles immunitaires congénitaux ou le VIH, les personnes touchées fabriquant peu d’anticorps.

    Ce manque d’anticorps peut également être lié à un traitement qui élimine les anticorps (par exemple, la dialyse) ou qui empêche le corps humain de fabriquer des anticorps (traitements contre le cancer, traitements empêchant le rejet d’une greffe, traitements immunosuppresseurs).

    Vous retrouverez plus de détails sur ces études dans un rapport figurant sur le site web du centre fédéral d’expertise des soins de santé .

  • Rôle des mutualités lors de ce rappel d’automne

    Les mutualités ont à nouveau fourni une liste des personnes immunodéprimées, sur base des données de facturation des soins de santé de leurs membres. Il s'agit d'une nouvelle liste.

  • Qui peut être considéré comme personne immunodéprimée ?

    Les catégories suivantes de personnes âgées de 12 ans et plus ont été sélectionnées pour recevoir une dose supplémentaire (à la suite d’une décision interministérielle) :

    • Les patients atteints de troubles immunitaires congénitaux ;
    • Les patients sous dialyse rénale chronique ;
    • Les patients atteints d'un cancer du sang ou d'autres tumeurs malignes, qui sont ou ont été sous traitement actif au cours des 3 dernières années ;
    • Les patients en pré-greffe, greffe de cellules souches et greffe d'organes ;
    • Les patients atteints de maladies inflammatoires traités par immunosuppresseurs.

     

    Pour cette campagne de vaccination, aucune sélection n’a été réalisée par les médecins généralistes. Il est dès lors possible qu’une personne ait été sélectionnée comme immunodéprimée lors de la campagne précédente et ne le soit pas cette fois-ci car, par exemple si son cancer remonte à plus de 3 ans, ou si elle a cessé de prendre certains médicaments.

  • Comment serez-vous invité si vous faites partie des personnes concernées par le rappel d’automne ?

    Toute personne à partir de 18 ans pourra obtenir le rappel d’automne. A Bruxelles et en Wallonie, seuls les plus de 50 ans et les personnes immunodéprimées sélectionnées pour ce rappel (à partir de 12 ans) reçoivent une invitation. Les moins de 50 ans, quant à eux, peuvent s’inscrire via Qvax pour se faire vacciner. Cette organisation pourrait changer au cours de la campagne d’automne.

    Les personnes concernées reçoivent leur invitation par courrier. Si votre e-mail et/ou votre numéro de téléphone portable sont connus de votre mutualité, vous recevrez également un e-mail et/ou un SMS d'invitation. En principe, la vaccination aura lieu dans le centre de vaccination où vous avez reçu vos premiers vaccins. Si ce centre de vaccination a fermé, vous serez invité dans un autre centre de vaccination situé le plus près possible de votre lieu de résidence.

    Pour cette campagne de vaccination, les médecins généralistes, pharmaciens et infirmiers peuvent également organiser des moments de vaccination et vous pouvez vous y inscrire. Ce rappel d’automne est gratuit, il est intégralement payé par l'INAMI via votre mutualité. Vous ne devez rien payer vous-même.

    Les personnes sélectionnées qui résident dans un centre de soins ou un hébergement collectif (maison de repos, maison de repos et de soins, service résidentiel pour personnes handicapées, etc.) seront également invitées au centre de vaccination pour le rappel d’automne.
    En concertation avec le centre de vaccination, une vaccination mobile peut éventuellement être organisée avec l’appui du médecin généraliste qui gère le dossier médical global (DMG) du patient.

    Si vous ne l’avez pas encore fait, nous vous recommandons de renseigner vos coordonnées auprès de votre mutualité. De cette façon, vous recevrez l'invitation de différentes manières et vous serez certain d’être informé à temps.

    Vous trouverez plus d'informations à propos de la lettre d'invitation sur jemevaccine.be.

  • Quel est le vaccin utilisé pour le rappel d’automne ?

    Pour ce vaccin de rappel, il s’agit d’une version adaptée, aussi bien pour Pfizer que pour Moderna. Cette version contient certains éléments basés sur le variant Omicron. Que ce soit pour le vaccin Pfizer ou le vaccin Moderna, il doit y avoir au moins 3 mois d’écart avec la dose précédente.

  • Les mutualités peuvent-elles ajouter quelqu'un à la liste des personnes à risque invitées à se faire vacciner ?

    Non, les mutualités ne peuvent ajouter personne à la liste des patients à risque.

    La sélection des personnes concernées se fait uniquement et automatiquement sur base des données de facturation des soins de santé enregistrées jusqu'au 30-06-2022. Les mutualités ne peuvent ajouter personne manuellement, même si vous répondez aux critères. Dans ce cas, vous devez contacter le centre de vaccination. Pour cette campagne de vaccination, les médecins généralistes ne peuvent pas ajouter ou retirer des personnes.

     

  • Comment savoir si je suis sur la liste des personnes concernées ?

    Au total, plus de 370 000 personnes seront invitées en priorité pour une dose supplémentaire de vaccin en raison de leur risque immunitaire.

    Vous pouvez vérifier si vous figurez parmi les personnes concernées en consultant le site www.myhealtviewer.be. Vous devrez pour cela vous connecter à l’aide de votre carte d’identité.

    A ce moment-là, si vous avez toujours un doute et que vous n’avez pas pu vérifier si vous figurez sur la liste des personnes concernées, vous pourrez vous adresser à votre mutualité. Quelques employés de votre mutualité, sous la supervision du médecin directeur, seront habilités à vous fournir la réponse.

    Si vous voulez savoir pourquoi vous êtes ou n'êtes pas sur la liste, prenez contact avec votre médecin généraliste. Votre médecin connaît les paramètres de sélection et peut les vérifier en lien avec votre état de santé.

  • Dans quel cas contacter le centre de vaccination pour être ajouté à la liste ?

    Dans les cas suivants, n’hésitez pas à contacter votre centre de vaccination  :

    • Si vous êtes atteint de troubles immunitaires congénitaux et ne suivez pas de traitement pour cela ;
    • Si vous êtes infecté par le VIH et que le nombre de vos cellules CD4 est inférieur à 200 par mm³ de sang ;
    • Si vous êtes atteint d'un cancer du sang ou d'autres tumeurs malignes, dont le diagnostic a été posé dans les dernières semaines  ;
    • Si vous êtes en pré-greffe, ou que vous avez bénéficié très récemment d’une greffe de cellules souches ou d’une greffe d'organe ;
    • Si vous êtes atteint d’une maladie inflammatoire et que vous avez débuté un traitement par immunosuppresseurs très récemment.
  • Les mutualités peuvent-elles ajouter des conditions à la liste ?

    Non. Il s’agit d’une liste de conditions exhaustive. Cela signifie qu'aucune autre condition ne peut être ajoutée. Un changement d'âge des personnes concernées n'est également plus possible sauf si le Conseil Supérieur de la Santé publie un nouvel avis.

    Personne ne peut ajouter d'autres affections à la liste des pathologies concernées par la dose de vaccin supplémentaire. Et ce, même si vous avez un certificat d’un médecin spécialiste.

  • Que devez-vous faire si vous ne souhaitez pas figurer sur la liste des personnes à risque ?

    Les mutualités ne peuvent pas vous retirer de cette liste. Votre médecin généraliste (ou le médecin en possession de votre DMG) ne peut pas le faire non plus.

    Vous pouvez attendre votre invitation et la reporter par téléphone ou via l'application web. Vous pourrez alors choisir un autre moment, ou refuser la vaccination. Vous n'êtes pas obligé de recevoir le rappel d’automne. Cependant, si vous souhaitez recevoir cette dose supplémentaire notamment au vu des études scientifiques qui prouvent son intérêt, nous vous conseillons de ne pas attendre. Cette action ne sera organisée qu'une seule fois et la campagne se terminera fin octobre.

  • Qui décide de l'ordre d’envoi des invitations?

    Les mutualités n'ont aucune influence sur l'ordre de vaccination. Les invitations pour la vaccination d'automne seront envoyées par ordre décroissant d'âge (les plus âgés en premier) et de priorité. Selon les places disponibles dans votre région, cela peut se faire à un rythme différent. L'intention est de faire vacciner l'ensemble des personnes concernées au plus tard pour le 31-10-2022.

    Si vous souhaitez en savoir plus sur la stratégie générale de vaccination en Belgique, surfez sur jemevaccine.be.

  • Les modalités pour obtenir le Covid Safe Ticket sont toujours valables, mais en pratique elles ne sont plus applicables car le CST n’est plus utilisé pour l’instant. Que dois-je faire si je ne suis pas autorisé à me faire vacciner et que j’ai besoin d’un

    Très peu de personnes ne sont pas autorisées à se faire vacciner.
    Si vous faites partie de ces quelques personnes, vous devez avoir une attestation officielle d'un allergologue de référence qui certifie que vous n'êtes pas vaccinable. Un certificat de votre médecin généraliste ou spécialiste n'est pas suffisant.

    Un allergologue de référence peut vous fournir une attestation si vous êtes allergique au PEG ou au polysorbate. A terme il y aura sur le marché des vaccins contre le Covid qui ne contiendront plus ces substances et vous pourrez alors vous faire vacciner.
    De même, si vous avez subi un effet secondaire grave lors de la première vaccination, il est également possible que vous ne puissiez plus recevoir de vaccin en toute sécurité, y compris en milieu hospitalier. Dans ce cas, vous avez également besoin de l’attestation d’un 
    allergologue de référence.

     

    Avec cette attestation officielle, vos tests PCR seront remboursés par votre mutualité et ce pour un nombre illimité. De cette façon, le Covid Safe Ticket ne vous coûtera rien.

  • Comment obtenir un certificat européen Covid-19 ?

    Il y a plusieurs façons d'obtenir ce certificat. La version numérique est suffisante. Si vous souhaitez malgré tout recevoir une version papier par courrier (uniquement possible pour le certificat de vaccination), demandez-le bien à temps (une semaine à l’avance). 

    •  Sur votre smartphone : via l’application CovidSafeBE et une identification via Itsme, vous recevrez un code QR validé. Une fois ce certificat (code QR) consulté sur votre téléphone, celui-ci reste accessible dans l’application : vous pourrez donc l’ouvrir et le montrer même sans connexion. 
    • Sur votre PC : via le site www.myhealthviewer.be  ou www.masante.belgique.be et une identification via Itsme ou ehealth avec votre carte d'identité, vous recevez un pdf du certificat reprenant le code QR validé. Vous pouvez sauvegarder ce pdf et l’imprimer au besoin. 
    • Numéro de téléphone régional : via un répondeur interactif, vous pouvez taper votre numéro national et demander un certificat de vaccination avec le code QR validé. Ce certificat sera imprimé pour vous et envoyé à votre adresse officielle. Tenez compte d'un délai de traitement et d’envoi d'au moins quatre jours.

    Bruxelles : 02 214 19 19   

    Wallonie : 071 31 34 93   
    Communauté germanophone : 0800 23 032

  • Dois-je avoir une version papier du certificat ?

    Non, une version papier n'est pas obligatoire. La version numérique du certificat est la norme. Sur votre smartphone, enregistrez le certificat (code QR) pour pouvoir le montrer même sans connexion.  

  • Je ne parviens pas à obtenir un certificat européen Covid-19, qui peut m'aider ?

    Temps de mise à disposition des données  

    Votre certificat n’est pas disponible ? Il s’agit peut-être d’une simple question de délai. En effet la mise à disposition des données dans le système nécessite un certain temps. Concrètement, vous devriez pouvoir accéder à votre certificat en ligne : 

    • Vaccination : au plus tôt 1 jour après la vaccination.
    • Certificat de guérison (preuve d'anticorps en cas d'infection Covid terminée) : au moins 1h30 après l'enregistrement du résultat par le laboratoire. 
    • Résultat d'un test PCR : au moins 1h30 après l'enregistrement du résultat par le laboratoire. 

    Si vos données ne sont toujours pas disponibles malgré le temps d'attente, contactez le centre de vaccination, le centre de test ou le laboratoire. La mutualité n’est pas en mesure de résoudre ce problème. 

    Pas de smartphone ou d’ordinateur ?

    Vous pouvez demander votre certificat de vaccination par téléphone (voir numéros ci-dessous). Vous entrez votre numéro national lorsque le répondeur vous le demande. Une version papier de votre certificat est alors envoyée à votre adresse officielle. Faites la démarche à temps : un délai de minimum 4 jours est nécessaire pour le traitement et l’envoi de votre certificat. Pour cette raison, seul le certificat de vaccination est envoyé par voie postale. 

    Wallonie : 071 31 34 93 

    Région bruxelloise : 02 214 19 19 

    Communauté germanophone : 0800 23 032

    Si les solutions proposées ci-dessus ne conviennent pas, vous pouvez prendre contact avec votre mutualité. Pour obtenir votre certificat rapidement et éviter le délai d'envoi postal, rendez-vous dans une agence avec votre carte d’identité. Assurez-vous de connaître le code PIN de votre carte. Avec votre permission, votre interlocuteur imprimera pour vous le certificat et vous le remettra directement. Avant de vous déplacer, vérifiez les horaires d'ouverture et modalités de réception (avec ou sans rendez-vous).

  • ​​​​​

Attention

Pour certaines pathologies, les mutualités ne peuvent pas trouver les patients à risque sur la base de leurs données. Par conséquent, ils n'apparaissent pas dans la sélection.
  • Si vous êtes atteint de l'une de ces maladies, votre médecin généraliste vous inscrira sur la liste des vaccins prioritaires.
  • Si vous avez un médecin DMG (celui qui gère votre Dossier Médical Global ou DMG), cela se fait automatiquement via le dossier électronique. 
  • Vous n'avez pas de médecin DMG mais vous souhaitez vous faire vacciner en priorité ? Si c'est le cas, consultez un médecin généraliste. 

    Cliquez ici pour en savoir plus sur le rôle des mutualités dans la campagne de vaccination  

Vous avez encore des questions sur la vaccination COVID-19 ?

Le gouvernement au niveau francophone a lancé un site web officiel sur la vaccination où vous pouvez trouver plus d'informations sur le vaccin, son fonctionnement, ses effets secondaires éventuels, son organisation, etc.