Ce que vous devez savoir si vous utilisez un autotest corona

02 Mar 2021

Plus à propos

La vente d'autotests détectant les anticorps contre le coronavirus (SARS-CoV-2) n’est plus interdite depuis le 19 septembre 2020. Il y a désormais des autotests conformes disponibles sur le marché. Néanmoins, il y a certaines choses que vous devez savoir si vous utilisez un autotest corona. 

​Qu’est-ce un autotest ?
Les autotests sont des tests qui ne nécessitent pas l'intervention d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé pour prélever l'échantillon ou pour interpréter le résultat du test. 

Le résultat est difficile à interpréter

  1. Les autotests peuvent donner aux utilisateurs un faux sentiment de sécurité ou leur causer une anxiété inutile. Les autotests anticorps indiquent si une personne a développé des anticorps contre le nouveau coronavirus (SRAS-CoV-2). Ce test ne peut donc pas déterminer s'il s'agit d'une infection active par le nouveau coronavirus où la personne est contagieuse.
  2. Les autotests anticorps analysent une goutte de sang prélevée par une piqûre au doigt. Les tests qui utilisent une goutte de sang prélevée par une piqûre au doigt sont moins fiables que les tests similaires effectués sur un échantillon sanguin dans les laboratoires cliniques. En raison de leur grande variabilité en matière de fiabilité, ces tests présentent un risque plus élevé de résultats faux positifs ou faux négatifs.
  3. Dans certains cas, il peut s’agir d’un résultat faux positif, lorsque le test n'a pas détecté d'anticorps contre le coronavirus, mais par exemple contre un autre virus du rhume appartenant au même groupe de virus. D'autres facteurs présents dans le sang peuvent également donner de faux résultats positifs.
  4. Un résultat positif ne garantit pas que vous avez ou avez eu le COVID-19, que vous êtes immunisé, ou que vous êtes actuellement contagieux. C’est pourtant un signal important que vous ne devez pas ignorer. Contactez votre médecin et respectez strictement les mesures de prévention : gardez vos distances, portez un masque buccal et lavez-vous régulièrement les mains à l'eau et au savon. 
  5. Dans certains cas, il peut s'agir d'un résultat faux négatif. Il y a des anticorps dans votre corps, mais leur quantité est trop faible pour les détecter avec ce test. Cela peut se produire lorsque vous avez été infecté trop récemment (il y a moins de deux semaines) ou lorsque votre corps produit peu d'anticorps. De plus, certains anticorps ne restent dans l'organisme que pendant quelques mois.
  6. Un résultat négatif au test ne garantit pas que vous n'avez pas ou n'avez jamais eu le COVID-19 et que vous êtes actuellement contagieux ou non. Avez-vous des symptômes du rhume en plus de l'autotest négatif ? Comme l'autotest n’apporte pas une certitude totale, vous devez supposer que vous avez le COVID-19. Contactez votre médecin et respectez strictement les mesures de prévention.

Jouez la carte de la prudence
Des tests contrefaits circulent également sur internet. Si vous souhaitez acheter un autotest, faites-le auprès d'une source fiable telle que votre pharmacien.​

« Jouez la carte de la prudence et contactez votre médecin pour un test », voici le conseil de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS), l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’European Center for Disease Prevention and Control (ECDC) et d’autres états membres européens.

Plus d’infos :  visitez le site de l'AFMPS ​